Frugaliste : combien de temps consacrer à ses placements ?

La plupart des français ne s’occupent pas de leur argent et le laissent dormir sur les comptes courant et sur le livret A. Pour devenir frugaliste et atteindre l’indépendance financière, il faudra procéder autrement ! Et consacrer un peu de temps à ses investissements.

Réveil rouge et billets euros
150 € à placer ? Combien de temps y consacrer ?

Gérer l’argent durement gagné mérite un petit effort supplémentaire

Les Français s’intéressent peu à la gestion de leurs finances

Selon la Banque de France, un tiers de l’épargne financière des ménages était  « placée » dans les comptes à vue et les livrets bancaires au 2ème trimestre de 2020. C’est vrai que les « bons placements » ne courent pas les rues en cette période de taux bas. Mais cette proportion élevée témoigne d’un désintérêt des Français pour la gestion de leur patrimoine financier. Il est vrai que l’éducation n’est pas incitative : pas de cours spécifiques à l’école et les questions d’argent constituent souvent des tabous.

« Faute à pas le temps » ? Pourtant les français passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux, hameçonné par leurs algorithmes addictifs. Tous âges confondus, les Français se connectent en moyenne 2 heures et 12 minutes par jour. Environ un tiers de l’usage d’internet est consacré aux réseaux sociaux. Face à cela, une approche rationnelle consisterait à ne pas succomber à cette addiction et allouer un peu de temps à l’étude d’investissements, le cas échéant des actions Facebook (AMF : attention, ceci n’est pas un conseil d’achat).

Citation

Celui qui veut réussir ses investissements trouve un moyen, celui qui ne veut rien faire trouve une excuse et va sur Facebook.

Proverbe français adapté

Un effort marginal pour faire fructifier de l’argent durement gagné

grappe de raisin noir
Reste encore un peu de travail …

Pour le vigneron ou la vigneronne, l’essentiel du travail est réalisé lors de la culture des vignes et de la récolte des raisons. Pour autant, il n’est pas raisonnable d’abandonner le breuvage à son sort. Certes, on peut en boire ; avec modération, une petite partie. Mais il faudra surtout s’attacher à bonifier les hectolitres restant.

L’épargnant devra agir de façon similaire. Il devra s’attacher à faire fructifier son épargne, avec rigueur et précision.

Frugaliste, votre motivation sera s’atteindre l’indépendance financière

"Motivation" écrit sur ardoise
Motivation du frugaliste : l’indépendance financière

Consentir à faire des efforts, c’est plus facile lorsque l’on est motivé. Pour le frugaliste, l’objectif sera de d’accéder à la liberté financière. Pour y parvenir, le/la frugaliste ne pourra pas se contenter de ne rien faire, c’est-à-dire :

  • Laisser son argent sur ses comptes courants et livret A ;
  • Considérer sa résidence principale comme le seul investissement d’une vie.

Courbe temps / argent
L’excitation monte avec le temps l’argent

Le frugaliste devra, à mon sens, nécessairement acquérir une culture financière minimale afin d’avoir une vision stratégique de ses investissements. De même, il devra se forger une expérience dès la phase d’épargne. Ainsi, il pourra repérer rapidement les bons investissements et éviter les chausse-trappes.

Comment calibrer le temps alloué à ses investissements ?

Arbitrage nécessaire avec la vie familiale, les loisirs

Balance entre temps et argent
Trouver le bon équilibre …

La gestion de vos finances ne doit pas (trop souvent) prendre le pas sur vos autres activités : vie familiale, loisirs.

Un arbitrage sera nécessaire selon goûts et votre intérêt pour le domaine financier. Le temps passé sera également différent en fonction de votre situation : activité et phase d’épargne ou sans activité rémunérée  et gestion de rente.

Libérer du temps pour gérer son argent

Pour les décisions relatives aux « gros » investissements

Avez-vous remarqué que les gens sont capables de consacrer du temps à comparer les prix avant d’acheter des biens de consommation courante (appareils électroniques  par exemple). Les mêmes sont parfois prêts à investir l’épargne de toute une vie le jour même pour ne pas « louper la bonne affaire ». Sous la pression parfois d’un agent immobilier qui répète à l’envi « si vous ne signez pas avant ce soir, vous risquez de rater ce bien. Vous savez, j’ai encore de nombreuses visites ».

Jeu Monopoly
J’achète tous les hôtels !

Or des vérifications minimales sont indispensables pour les investissements de montants élevés.

Pour un bien immobilier, il faudra par exemple vérifier :

  • L’état des risques et pollutions ;  s’il fait apparaitre des risques significatifs, par exemple en matière d’inondations, il conviendra d’approfondir la question en consultant le plan de prévention du risque d’inondation du département.
  • Le montant des charges de copropriété et le paiement des travaux votés ou susceptibles de l’être ; demander pour cela au propriétaire les procès-verbaux des dernières assemblées générales des copropriétaires.
  • l’évolution prévisible du quartier et les servitudes publiques ou les contraintes d’urbanisme qui s’appliquent au bien ; ces renseignements peuvent être obtenus auprès du service de l’urbanisme de la commune.

Pour un bien mobilier (placement financier), un examen complet est là aussi nécessaire en recherchant des informations :

  • sur le placement et sur l’intermédiaire financier (commencer par chercher dans votre moteur de recherche préféré le nom du placement + arnaque, puis complétez vos investigations, le cas échéant, sur les listes noires et mises en garde de l’AMF ) .
  • dans la presse financière ;
  • sur des investissements présentant des caractéristiques similaires, pour vous assurer que le placement visé soutient la comparaison ;
  • concernant les aspects juridiques et fiscaux du placement ;
  • relatives aux frais qui vous seront appliqués et les modalités de rémunération des gestionnaires ou intermédiaires

En fonction de la complexité du projet, une période d’examen de 2 à 4 semaines s’avère généralement nécessaire.

Par ailleurs, si vous avez déjà acquis votre résidence principale , examinez la possibilité d’emprunter pour investir, afin d’activer le levier du crédit.

Pour la gestion courante

Vous travaillez durement, au moins 35 h par semaine pour obtenir un revenu. Dès lors, il parait rationnel de consacrer un peu de temps à la gestion de cet argent gagné. Partons sur 5 % de votre temps de travail. Cela représenterait soit 1h45 par semaine. Arrondissons à 2h car vous travaillez certainement plus que 35 h par semaine. Vous pourriez- par exemple répartir cette durée sur deux séances : une en semaine et une le week-end.

Encore trop pour vous ? Il existe des solutions pour déléguer votre gestion.

Pour le patrimoine immobilier, vous pouvez confier la gestion de vos biens à une agence immobilière et/ou opter pour des SCPI diversifiées. Quant aux biens mobiliers (actions, obligations, …), les fonds et ETF offrent la possibilité de limiter vos actes de gestions. Pour les ETF, le temps consacré à la gestion peut même être limité à quelques minutes par mois, selon les promoteurs de la méthode lazy investing (investissement paresseux).

Peut-être que vous connaissez une personne de confiance exerçant dans le domaine des finances sur qui vous pourrez compter pour gérer vos biens ou vous conseiller. Attention toutefois  à ne pas se fâcher avec elle pour un différend financier …

Même si vous décidez de déléguer tout ou partie de la gestion de votre patrimoine, il demeure préférable de jouer le rôle de chef d’orchestre et de conserver une vision d’ensemble. Cela suppose d’acquérir et d’entretenir une culture financière et fiscale, ce qui nécessitera un minimum d’investissement en temps. Vous pourrez ainsi valablement discuter avec les gestionnaires.

Investir : le plus tôt sera le mieux

Vous avez intérêt à investir le plus tôt possible : votre argent et aussi un peu de votre temps pour bâtir votre patrimoine sur des fondations solides. Mieux vaut faire travailler votre argent le plus tôt possible que d’avoir à travailler trop longtemps pour un patron… Ces efforts vous permettrons peut-être un jour d’avoir la liberté de travailler moins, ou de dire “au revoir patron” !

"Au revoir" dans toutes les langes
Pour dire ‘au revoir” dans une multinationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *